Punchlines du 13/07/19

À la Une

Le site : Vous aurez sans doute remarqué que 130 livres reparle de bouquins, avec la chronique de l'indispensable L'homme de Kiev, de Bernard Malamud. Comme quoi, tout arrive. Les papiers sur le Hellfest sont - peut-être temporairement - hors ligne. Possible qu'ils soient publiés ailleurs. Dingue ce qu'on trouve facilement à se faire publier … Lire la suite Punchlines du 13/07/19

L’homme de Kiev, Bernard Malamud

À la Une

  Celles et ceux qui m'honorent d'un passage régulier sur ce blog savent que je n'ai pas honte des nombreuses lacunes de ma culture littéraire. Le contraire serait absolument vain. Or, jusqu'à l'été dernier, l'oeuvre de Franz Kafka en restait l'une des plus remarquables. Parmi les romans de chevet de ceux que je tenais pour … Lire la suite L’homme de Kiev, Bernard Malamud

Punchlines du 06/07/2019

À la Une

Le site : Cette semaine a vu la publication sur 130 livres des deuxième et troisième volets du compte-rendu du Hellfest 2019, en passe de devenir une tradition sur 130 livres. Étrange, certes, pour un site consacré avant tout à l'actualité tennistique. J'annonce d'ailleurs en exclusivité mondiale la vraie possibilité que l'épopée métalleuse soit publiée … Lire la suite Punchlines du 06/07/2019

Punchlines du 22/06/19

À la Une

Le site / Un unique article mis en ligne cette semaine : la chronique du stylistiquement bluffant Une flèche dans la tête, de Michel Embareck. Il convient aussi d'évoquer l'indicible satisfaction que m'a procurée l'atteinte des 500 abonnés sur Instagram, message d'espoir pour mes homologues technophobes du troisième âge, et sévère coup de semonce à … Lire la suite Punchlines du 22/06/19

Une flèche dans la tête, Michel Embareck

À la Une

  Pour écrire les 113 - légères - pages d'Une flèche dans la la tête, il a fallu du temps. Sans doute plus que pour publier les 1572 de Guerre et Paix. Déjà, le style ne trompe pas. Un mélange d'oralité, de registre soutenu et d'argot surrané à la sonorité unique. Le genre d'agrégat d'une … Lire la suite Une flèche dans la tête, Michel Embareck

Au dîner des gens pressés

À la Une

Exceptionnel d’intensité, le débat intérieur qui m’agita à l’heure de décider si j’irais ou non au dîner secret en blanc de ce jeudi 13 juin se concentra presque exclusivement sur la question du pantalon. N’étant ni steward de croisière Costa, ni le jeune Massimo Gargia, le port d’un futal blanc me semblait relever de la … Lire la suite Au dîner des gens pressés

Et quelquefois j’ai comme une grande idée, Ken Kesey

À la Une

  Si l'essentiel des 894 pages d'Et quelquefois j'ai comme une grande idée consiste en une immersion dans la psyché des Stamper, famille de bûcherons établie à Wakonda (Oregon), le lecteur en apprendra presque autant sur le clan en se tenant aux seules descriptions de la demeure familiale. Depuis longtemps, les habitants des environs ont … Lire la suite Et quelquefois j’ai comme une grande idée, Ken Kesey

Roland Garros 2019 : Nadal – Federer ou la saveur de l’inéluctable

À la Une

  On est en juin 2005, et le Tour de France s'apprête à vivre une dernière édition sous la chappe de malhonnêteté clinique imposée par Lance Armstrong. L'Olympique Lyonnais a dominé la Ligue 1 une quatrième année de rang. Le monde n'a pas perdu une miette de l'agonie de Jean-Paul II. Nicolas Sarkozy va faire … Lire la suite Roland Garros 2019 : Nadal – Federer ou la saveur de l’inéluctable

Le point de vue du lecteur : faut-il brûler la saison 8 de Game of Thrones ?

À la Une

  George RR Martin l'avait promis à ses fans depuis bien longtemps : la fin de sa saga A song of Ice and Fire, entamée en 1996 puis adaptée à l'écran sous le titre de Game of Thrones, serait "douce-amère". Le barbu de Santa Fe à l'inamovible casquette de marin n'est certes pas connu pour … Lire la suite Le point de vue du lecteur : faut-il brûler la saison 8 de Game of Thrones ?

White, Bret Easton Ellis

À la Une

  Quiconque se remémore la scène du rat d'American Psycho peut concevoir que son auteur Bret Easton Ellis entretienne un rapport délicat avec le politiquement correct. Avec un roman publié tous les 7 à 8 ans depuis Moins que zéro, l'homme est tout sauf un graphomane. Qu'il ait expressément repris la plume pour fustiger l'état … Lire la suite White, Bret Easton Ellis

État de nature, Jean-Baptiste de Froment

À la Une

  La jacquerie est à la mode. Avant même qu'elle ne fasse l'objet du plus long feuilleton hebdomadaire de notre Histoire politique, elle apparaissait dans plusieurs romans parus en ce début d'année, donc terminés plus tôt que l'acte I des Gilets Jaunes. On se rappelle bien sûr les éleveurs laitiers de Normandie poussés à l'irréparable … Lire la suite État de nature, Jean-Baptiste de Froment

Canelo – Jacobs : le plan était presque parfait

À la Une

  Canelo Alvarez a encore gagné. Il s'agit cette fois d'une troisième ceinture mondiale des poids moyens, en plus de son titre linéal. Après Gennady Golovkin, le rouquin mexicain a défié et battu le troisième homme fort de la catégorie, Danny "Miracle Man" Jacobs, au terme d'une partie d'échecs acharnée, à défaut d'un futur grand … Lire la suite Canelo – Jacobs : le plan était presque parfait

Entretien avec Catherine Locandro, auteure de Cassius

À la Une

Le présent papier fera doublement date sur 130 livres. D'une part, il concerne un livre pour adolescents, bien que ses qualités d'écriture et de documentation en fassent un ouvrage recommandable à quiconque voudra se familiariser avec son formidable sujet. L'article est d'autre part accompagné d'un entretien avec l'auteure Catherine Locandro, la première interview de l'histoire … Lire la suite Entretien avec Catherine Locandro, auteure de Cassius

Un homme, Philip Roth

À la Une

  En 2005, je me suis précipité sur le Traité d'athéologie de Michel Onfray, alors disponible en Relais H. Jeune trentenaire aux prémices d'une réflexion sur sa propre finitude, j'imaginais que ce livre comblerait un vrai manque, mettant à la portée d'un esprit ni particulièrement vif, ni porté sur une philosophie trop exigeante de quoi … Lire la suite Un homme, Philip Roth

Pays perdu et La première pierre, Pierre Jourde

À la Une

  Sauf à tenir une rare espèce de pédophile négationniste, un auteur français qu'on voulut lyncher par deux fois pour ses écrits, aux sens propre et figuré du terme, mérite que l'on s'y intéresse de près. Le premier cas se présenta lorsque Pierre Jourde publia La littérature sans estomac, hilarant pamphlet brocardant quantité d'auteurs contemporains … Lire la suite Pays perdu et La première pierre, Pierre Jourde

L’Albatros, Nicolas Houguet

À la Une

  Il me semble que ça date de mai 2016. Je venais de produire un pensum de 19000 signes sur un concert de hard rock, repris par un site web d'honorable réputation. Vérifiant compulsivement le compteur à "likes", je m'aperçus qu'un zozo avait laissé un commentaire. Trois ou quatre mots aimables, de surcroît. Qui diable … Lire la suite L’Albatros, Nicolas Houguet

Femmes, Philippe Sollers

À la Une

  Philippe Sollers a ceci de commun avec Charles Dumont et les dragées Fuca qu'il existe toujours et depuis longtemps, sans avoir connu de récent retour de hype pour autant. Pourquoi diable s'infliger en 2019 les 667 pages de Femmes, que l'intéressé considère comme le magnum opus de sa prolifique carrière de romancier et essayiste … Lire la suite Femmes, Philippe Sollers

La petite femelle, Philippe Jaenada

À la Une

  Lorsqu'il apparaît dans votre champ de vision, Philippe Jaenada y impose une présence d'ogre de village croisé Rapetou, tête ronde au cheveu ras et aux sourcils épais posée sur un menhir drapé de noir. Surnommé "Boit-sans-soif" au sein d'une fine équipe dite des "descendeurs de Ménilmontant", lui-même rappelle à l'envi que le remplissage régulier … Lire la suite La petite femelle, Philippe Jaenada

Us, Jordan Peele

À la Une

  Trop de bonnes fées s'étaient penchées sur Get out, le premier film de Jordan Peele, pour ne pas nourrir quelque appréhension pour son deuxième opus Us, résolument positionné sur le même créneau de l'horreur contemporaine à fort arrière-plan sociétal. Get out avait du style, une distribution irréprochable, autant d'ironie que de poil à gratter, … Lire la suite Us, Jordan Peele

Le contrat, Donald Westlake

À la Une

  Avec plus d'une centaine de romans publiés, Donald Westlake connaissait les beautés et les vilénies ordinaires du monde de l'écriture. Prolifique au point d'être soupçonné d'avoir recours à des prête-plume, il dut adopter quantité de pseudonymes, selon les héros et registres exploités. S'il est fameux pour avoir crée l'impitoyable Parker et le désopilant Dortmunder, … Lire la suite Le contrat, Donald Westlake

Partiellement nuageux et Cour Nord, Antoine Choplin

À la Une

  Quitte à reprendre du dessert, un sorbet prévient plus sûrement l'écoeurement qu'une nouvelle part de Forêt noire épaisse comme la Bible. Même l'inconditionnel que je suis des empilements dantesques de génoise, Chantilly et cerises au kirsch en conviendra. Après s'être régalé d'un massif roman choral américain, gorgé de personnages et de rebondissements  sur plusieurs … Lire la suite Partiellement nuageux et Cour Nord, Antoine Choplin

L’arbre monde, Richard Powers

À la Une

  Là où j'ai grandi, la végétation était un décor, taillé de si près qu'il me semblait artificiel. Devant la maison, une pelouse rase s'étendait de part et d'autre de l'allée de graviers. Sagement plantés le long de la haie, à intervales réguliers - seul un taillis, à droite de l'allée, faisait exception - quelques … Lire la suite L’arbre monde, Richard Powers

Errol Spence Jr. vs Mikey Garcia : double bagel, goût BBQ

À la Une

  L'expression "bagel" désigne, en tennis, un set remporté sur le score sans appel de six jeux à zéro ; comme de juste, un "double bagel" s'utilise en cas de rouste mémorable - 6/0 6/0, pour ceux qui ont suivi. Selon cette logique, le succès d'Errol Spence Jr. sur Mikey Garcia, cette nuit à Arlington, … Lire la suite Errol Spence Jr. vs Mikey Garcia : double bagel, goût BBQ

Missing : New York, Don Winslow

À la Une

  Don Winslow est complètement graphomane. Depuis bientôt vingt-cinq ans qu'il enchaîne les bestsellers, certains livres de celui qui concède son incapacité à ne pas écrire plus de cinq jours de rang  ne sont même pas publiés aux États-Unis. Sans doute son éditeur a-t-il choisi de ne pas disperser la marque qu'est devenue le nom … Lire la suite Missing : New York, Don Winslow

Irrécupérable, Lenny Bruce

À la Une

  L'an passé, Tristram a fait l'actualité de l'édition française en publiant une nouvelle traduction de L'île au trésor, et compte aussi dans son catalogue les chefs-d'oeuvre de Mark Twain. Mais la maison gersoise doit moins ma gratitude aux grands classiques américains qu'à ses perles sur la boxe - Fat city de Leonard Gardner, De … Lire la suite Irrécupérable, Lenny Bruce

Comment The Prodigy m’a envoyé au tribunal

À la Une

  Tenez, puisqu'on y va de nos anecdotes personnelles à l'annonce du décès de Keith Flint, c'est à The Prodigy que je dois mon unique passsage au tribunal de police. Je bossais depuis 2-3 ans lorsque l'on m'embarqua dans une inepte fête étudiante, un jeudi soir. Prompt à recouvrer certains réflexes d'antan, je m'y administrai … Lire la suite Comment The Prodigy m’a envoyé au tribunal

Eureka Street, Robert McLiam Wilson

À la Une

  Les détracteurs d'Hunter S. Thompson sentent l'eau de cuisson des Knackis et font mal l'amour. C'est en tout cas la façon dont je me les figurais dans un passé récent. Robert McLiam Wilson, dans l'un de ses papiers pour Charlie Hebdo, a laissé entendre qu'il n'aimait pas Hunter S. Thompson, ce dont j'avais déduit, … Lire la suite Eureka Street, Robert McLiam Wilson

Le Cherokee, Richard Morgiève

À la Une

  Laurent Chalumeau a le bon goût de dispenser ses conseils de lecture sur Facebook. C'est ciselé, et c'est Chalumeau, alors on lit et on prend des notes. Et quand le daron dit du bien d'un roman noir qui parle des States, là, c'est pas bien compliqué : on achète le bouquin. En l'occurrence, j'ai … Lire la suite Le Cherokee, Richard Morgiève

Grâce à Dieu, François Ozon

À la Une

  Grâce à Dieu ou d'autres que lui, certains films sur de justes causes, que l'on a envie de soutenir, se défendent fort bien tout seuls. C'est le cas du dernier opus de François Ozon. Il emprunte à la tradition américaine de la "fiction d'actualité brûlante" pour aborder deux affaires judiciaires en cours : les … Lire la suite Grâce à Dieu, François Ozon

« Bangs ! » of New York

À la Une

  Depuis leur création, l'Histoire des sports professionnels s'intrique avec celle des États-Unis, dont ils occupent une part considérable, voire déraisonnable, de la culture populaire. Et la boxe est peut-être celui qui reflète le plus fidèlement l'état de la société américaine à une époque donnée. Nat Fleischer, fondateur de Ring Magazine, situait précisément en 1933 … Lire la suite « Bangs ! » of New York

Macadam Butterfly, Tara Lennart

À la Une

  D'aucuns, d'aucunes seront toujours plus proches du stade terminal du désespoir lors d'une réunion de copropriété qu'en s'épluchant le coeur avec un économe. Tel est apparemment le cas de Tara Lennart, auteure d'un recueil de nouvelles intitulé Macadam Butterfly. Son premier, ce qui promet. 205 pages vite gobées, parce que les histoires sont courtes, … Lire la suite Macadam Butterfly, Tara Lennart

Ce que cela coûte, W.C. Heinz

À la Une

  La boxe n'est certes pas le sport qui inspire le moins les écrivains, et deux écoles se partagent le gros de la littérature pugilistique : celle de la mythologie, attachée au drame, à la symbolique, au lyrisme, à la métaphore et à l'hyperbole, et celle du réalisme, qui mise sur la précision et le … Lire la suite Ce que cela coûte, W.C. Heinz

Le diable, tout le temps, Donald Ray Pollock

À la Une

  Donald Ray Pollock sait de quoi il parle. Avant de s'établir à Chilicothe, Ohio, pour y travailler à l'usine de papier jusqu'à l'âge de 50 ans, il naquit et grandit dans le village voisin de Knockemstiff. Traduit littéralement, le nom de la bourgade signifie "assomme-les", juste reflet des sensibilités prévalant sur les contreforts des … Lire la suite Le diable, tout le temps, Donald Ray Pollock

Un cri s’est éteint

À la Une

  Un homme est assis dans un canapé, écoutant son fils d'une vingtaine d'années s'épancher sur sa souffrance d'enfant de junkie. Le gamin finit par lâcher qu'il l'aime encore. L'homme en est bouleversé. Alors que son visage se tord en un masque d'émotion pure, il laisse échapper un grand cri, presque inhumain. C'est la scène … Lire la suite Un cri s’est éteint

La mule, Clint Eastwood

À la Une

  Clint Eastwood met en scène son propre crépuscule depuis l'année de mon baccalauréat. On peut aussi dater de 1992 l'admiration inconditionnelle que je lui voue. Parce qu'Impitoyable devint alors mon film préféré. Parce que certains de ses autres opus sont merveilleux, et que beaucoup sont passionnants. Mais surtout parce qu'il était évident pour moi … Lire la suite La mule, Clint Eastwood

Éden, Éden, Éden, Pierre Guyotat

À la Une

  C'est arrivé page 72 : j'ai abandonné. Ça ne me ressemble pas. En tant que lecteur, s'entend. La carte postale épinglée au-dessus de mon lit d'enfant l'attestait ; en latin, le prénom Antonius signifie "celui qui fait face", quant à ses porteurs, "grâce à leur persévérance, la réussite est avec eux". Une fois décidés, … Lire la suite Éden, Éden, Éden, Pierre Guyotat

Dans l’ombre du brasier, Hervé Le Corre

À la Une

  La ville de Paris compte une rue Thiers et un boulevard Auguste Blanqui, une avenue Mac Mahon et une rue Jules Vallès. Pas de jaloux, peu de mémoire. La Commune de 1871 est un épisode historique connu de nom, mais facilement confondu avec son homonyme de 1792, les Trois glorieuses de 1830, l'insurrection de … Lire la suite Dans l’ombre du brasier, Hervé Le Corre

¡ Élever le débat, siempre !

À la Une

https://www.youtube.com/watch?v=wscxOotpFfM&t=7s   Bon. J'ai donc vu l'infomercial de France Culture pour le dernier essai de François Bégaudeau. Après la droite, les vieux, Zemmour, les religieux, Renaud, la gauche, De Villiers, la province, Soral, l'ouest parisien et les ronds-points, c'est au tour d'un bobo du XIe de dire du mal des bobos du XIe. Enfin, plus … Lire la suite ¡ Élever le débat, siempre !

Le Caillou, Sigolène Vinson

À la Une

  Alors voilà : Sigolène Vinson est, entre autres, la chroniqueuse judiciaire de Charlie Hebdo. Elle a survécu à l'attentat, par la grâce de la logique tordue d'un des frangins Ducon. Je suis de ceux pour qui il reste inenvisageable d'en faire abstraction. Parce que, des mois durant, la moindre allusion au 7 janvier 2015 … Lire la suite Le Caillou, Sigolène Vinson

Promenons-nous dans Vialatte, Alexandre Vialatte

À la Une

  Il est des auteurs dont on est à ce point convaincu qu'on les lira un jour qu'ils se rappellent à vous, quelques 25 à 30 ans de belle certitude plus tard, sans que vous en ayez encore attaqué la moindre ligne. Ainsi, Alexandre Vialatte. Avoir été fan de Desproges de son vivant me rend … Lire la suite Promenons-nous dans Vialatte, Alexandre Vialatte

Invasion, Luke Rhinehart

À la Une

  Luke Rhinehart a 86 ans, s'appelle George Cockcroft selon l'état civil américain, a vu le jour et réside à Albany (New York), publie beaucoup sur Facebook, et n'est certainement pas le dernier pour la déconnade. Ainsi doit-il son statut d'auteur culte à un roman subversif entre tous publié en 1971, L'homme-dé, et l'ambiguïté savamment … Lire la suite Invasion, Luke Rhinehart

Creed II, Steven Caple Jr.

À la Une

  Après la lecture de Houellebecq, un bon vieux shoot de premier degré absolu peut faire un bien fou, même si le film en question n'est qu'à moitié réussi. L'absence de Ryan Coogler à la réalisation ôte à la suite de l'excellent Creed une bonne part de sa force, malgré quelques clins d'oeil, et le … Lire la suite Creed II, Steven Caple Jr.

Me Voici, Jonathan Safran Foer

À la Une

  « Ce n’est pas ce dont il parle qui rend un livre juif – c’est que le livre est incapable de la fermer » a dit Philip Roth. Si c’est bien le cas, Me voici, de Jonathan Safran Foer, est indéniablement un roman juif, dont l’auteur s’impose comme l’un des plus dignes successeurs de … Lire la suite Me Voici, Jonathan Safran Foer