Les coups de coeur de la Page 189 – Octobre 2019

Sise au même numéro de la rue du faubourg Saint-Antoine (75011), la Page 189 est une librairie offrant plusieurs caractéristiques remarquables : elle occupe le rez-de-chaussée d’un antique petit immeuble du faubourg auquel elle doit ses poutres apparentes et son sacré cachet, on n’y accepte pas les chiens, la faute au chartreux languide qui s’étend sur les présentoirs avec volupté, elle propose encore aujourd’hui un répertoire client à l’ancienne constitué de centaines de fiches bristol quadrillées, et c’est ma librairie de quartier, où j’ai découvert plus d’une pépite.

Vous retrouverez dorénavant sur 130 livres les conseils de lecture avisés de son équipe. Même si rien ne vaut une visite, forcément.


 

Opus 77, Alexis Ragougneau, Éditions Viviane Hamy

  • 4eme de couverture :

« Un jour, dans mille ans, un archéologue explorera ton refuge. Il comprendra que l’ouvrage militaire a été recyclé en ermitage. Et s’il lui vient l’idée de gratter sous la peinture ou la chaux, il exhumera des fresques colorées intitulées La Vie de David Claessens en sept tableaux. Je les connais par cœur, ils sont gravés à tout jamais dans ma médiocre mémoire, je peux vous les décrire, si vous voulez faire travailler votre imaginaire :

L’enfant prodige choisit sa voie.
Il suscite espoirs et ambitions.
Le fils trébuche, s’éloigne, ressasse.
Dans son exil, l’enfant devient un homme.
Le fils prodigue, tentant de regagner son foyer, s’égare.
Blessé, il dépérit dans sa prison de béton
.

Mais à la différence des tapisseries de New York, ton histoire est en cours ; il nous reste quelques tableaux à écrire, toi et moi, et je ne désespère pas de te faire sortir un jour du bunker. La clé de ton enclos, de ta cellule 77, c’est moi qui l’ai, David. Moi, Ariane, ta sœur. »

  • L’avis de la Page 189 :

Arianne, pianiste internationale, joue l’Opus 77 de Chostakovitch lors des obsèques de son père, un immense chef d’orchestre suisse. 4 mouvements qui lui rappellent l’incommunicabilité chronique entre son père et son frère David, violoniste.

Un roman SUBLIME où les 4 mouvements de l’Opus 77 structurent le récit, imposent le rythme. L’auteur démontre qu’il est possible de ressentir la musique à la lecture d’un livre.

MÉLODIEUX et VIBRANT !

arton2763-9a659


 

Cora dans la spirale, Vincent Message, Éditions du Seuil

  • 4eme de couverture

« Après avoir donné naissance à une petite fille, Cora Salme reprend son travail chez Borélia. La compagnie d’assurances vient de quitter les mains de ses fondateurs, rachetée par un groupe qui promet de la moderniser. Cora aurait aimé devenir photographe. Faute d’avoir percé, elle occupe désormais un poste en marketing qui lui semble un bon compromis pour construire une famille et se projeter dans l’avenir. C’est sans compter qu’en 2010, la crise dont les médias s’inquiètent depuis deux ans rattrape brutalement l’entreprise. Quand les couloirs se mettent à bruire des mots de restructuration et d’optimisation, tout pour elle commence à se détraquer, dans son travail comme dans le couple qu’elle forme avec Pierre. Prise dans la pénombre du métro, pressant le pas dans les gares, dérivant avec les nuages qui filent devant les fenêtres de son bureau à La Défense, Cora se demande quel répit le quotidien lui laisse pour ne pas perdre le contact avec ses rêves.

À travers le portrait d’une femme prête à multiplier les risques pour se sentir vivante, Vincent Message scrute les métamorphoses du capitalisme contemporain, dans un roman tour à tour réaliste et poétique, qui affirme aussi toute la force de notre désir de liberté. »

  • L’avis de la Page 189 :

Après Défaite des maîtres et possesseurs, Vincent Message tape fort avec une finesse infinie et sans aucun manichéisme. Il prend son temps pour ancrer sa narration dans le quotidien, ce qui donne un profond réalisme aux situations et personnages.

Un roman immense, criant de vérité, par ce qu’il dit de nous, des conditions de vie des femmes, de notre société.

Une écriture SUPERBE, maîtrisée.

Un uppercut NÉCÉSSAIRE !!

Cora-dans-la-spirale


 

Civilizations, Laurent Binet, Éditions Grasset

  • 4eme de couverture :

« Vers l’an mille  : la fille d’Erik le Rouge met cap au sud.
1492  : Colomb ne découvre pas l’Amérique.
1531  : les Incas envahissent l’Europe.

À quelles conditions ce qui a été aurait-il pu ne pas être  ?
Il a manqué trois choses aux Indiens pour résister aux conquistadors.  Donnez-leur  le cheval, le fer, les anticorps, et toute l’histoire du monde est à refaire.

Civilizations est le roman de cette hypothèse : Atahualpa débarque dans l’Europe de Charles Quint. Pour y trouver quoi  ?
L’Inquisition espagnole, la Réforme de Luther, le capitalisme naissant. Le prodige de l’imprimerie, et ses feuilles qui parlent. Des monarchies exténuées par leurs guerres sans fin, sous la menace constante des Turcs. Une mer infestée de pirates. Un continent déchiré par les querelles religieuses et dynastiques.
Mais surtout, des populations brimées, affamées, au bord du soulèvement, juifs de Tolède, maures de Grenade, paysans allemands  : des alliés.
De Cuzco à Aix-la-Chapelle, et jusqu’à la bataille de Lépante, voici le récit de la mondialisation renversée, telle qu’au fond, il s’en fallut d’un rien pour qu’elle l’emporte, et devienne réalité. »

  • L’avis de la Page 189 :

Et si les Vikings ne s’étaient pas arrêtés au Groënland et avaient poursuivi plus au sud ? Et si leurs descendants avaient réservé un tout autre accueil à Christophe Colomb ?! Et si c’étaient les Incas qui avaient finalement envahi l’Europe… !!?

Avec un grand talent de conteur, Laurent Binet met une pichenette à l’Histoire et propose une uchronie sacrément bien pensée, intelligente, drôle et un poil ironique.

INCA À PART !

81Gb3OtvD9L


 

Et aussi…

La vie en chantier, Pete Fromm, Éditions Gallmeister

La vie en chantier est un livre lumineux. Tout en douceur, il révèle le meilleur de chacun. Ceux qui nous entourent, qui nous portent, nous aident à traverser et à dépasser le terrible. C’est également une ode à la nature, à l’amitié, à l’amour.

Et l’ombre emporte ses voyageurs, Marin Tince, Éditions du Seuil

Attention, OVNI !!! Objet littéraire incroyable, une langue bien à part, poétique et libre, fulgurances littéraires… Un livre exceptionnel. Premier roman

Bluets, Maggie Nelson, Éditions du Sous-sol

Ode au bleu, à la fois essai philosophique et poésie en récit, l’émulation de Maggie Nelson, fragment après fragment, surprend par sa forme et la couleur qu’elle donne aux mots. AUTHENTIQUE !

Le monde horizontal, Bruno Remaury, Éditions Corti

Coup de coeur absolu. Au fond, il s’agit d’une chronique au sens qu’en donne W.Benjamin : une narration faite d’une superposition de couches minces et transparentes, qui se passe d’explication et à laquelle le récepteur donne sa signification.

Occasions tardives, Tessa Hadley, Christian Bourgois Éditeur

L’auteure de Le Passé revient avec un roman tout aussi sensible et fin psychologiquement. SUPERBE !!

Tout le monde n’habite pas le monde de la même façon, Jean-Paul Dubois, Éditions de l’Olivier

Un Jean-Paul Dubois, non pas léger mais plein de drôlerie. Un homme en prison nous raconte son quotidien, coincé avec un Hell’s Angel au fonctionnement intellectuel plus qu’étrange… Un livre qui fait du bien.

Un monstre et un chaos, Hubert Haddad, Éditions Zulma

Un grand livre servi par une écriture magnifique sur un sujet ô combien difficile : le ghetto de Lodz.

Les petits de Décembre, Kaouther Adimi, Éditions du Seuil

Quand les enfants se révoltent à la place des adultes dans une Algérie corrompue. Un très joli livre tout en douceur et dénonciations du fonctionnement de l’État.

 

Un commentaire sur “Les coups de coeur de la Page 189 – Octobre 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s