Top 10 / n°9 : Jimmy Wilde ou Benoît Brisefer

Il est facile de faire moins connu que Sugar Ray Leonard quand on parle des grands champions de l’histoire du noble art. Difficile en revanche de faire plus obscur que Jimmy Wilde, qui combine les trois désavantages d’avoir boxé l’essentiel de sa carrière dans les années 1910 (vous aurez peu d’images), de l’avoir fait en … Lire la suite Top 10 / n°9 : Jimmy Wilde ou Benoît Brisefer

Top 10 / n°10 : Sugar Ray Leonard, le patron des « 4 Kings » (Partie 2)

La suite, c’est peut-être le plus bel exemple qui soit d’un exercice redoutable et souvent cruel pour ceux qui l’ont tenté : le come-back. Nombreux sont les champions qui revinrent sur le ring après avoir annoncé qu’ils raccrochaient les gants. Moins nombreux sont ceux à qui un tel retour apporta satisfaction, que l’on parle de … Lire la suite Top 10 / n°10 : Sugar Ray Leonard, le patron des « 4 Kings » (Partie 2)

Top 10 / n°10 : Sugar Ray Leonard, le patron des « 4 Kings » (Partie 1)

On commence par un choix facile : il suffit de n’être pas né trop tard dans les années 70 pour se souvenir en live de Sugar Ray Leonard, l’un des compromis physique-technique les plus extraordinaires de l’histoire de ce sport. Même en France, où la boxe anglaise était en voie de marginalisation, le retour de … Lire la suite Top 10 / n°10 : Sugar Ray Leonard, le patron des « 4 Horsemen » (Partie 1)